schintone

 

 

 

Au bord de ton oreille, le temps s'est arreté,

Un oiseau à tendu ses ailes, qui gardait ton secret

Des boucles des chemins au détours de ta peau

J'ai fendu la brume, marché au ruisseau.

Belle endomie, nue dans l'onde nacrée

Mains tendues, cheveux en désordre mélés.

Parcourras tu ces sentiers sous les flots?

Le lit entre les berges et les roseaux? 

Ici, la mousse attend qui veut s'arréter,

Le voyageur solitaire à la plume ombragée.

Viens, libre et vainqueur quérir ton repos,

Boire à la coupe, du seigneur du chateau.